Osteoporosis

Fait no 1

Au moins une femme sur trois souffrira d’une fracture causée par l’ostéoporose au cours de sa vie.

Chez les femmes canadiennes, les fractures causées par l’ostéoporose sont plus fréquentes que les crises cardiaques, les AVC et les cancers du sein combinés.

Les femmes croient à tort que l’ostéoporose n’est pas courante et qu’elles n’en seront pas touchées.

Les femmes doivent s’informer de la prévalence de cette maladie.
 

Fait no 2

Il est faut de penser que l’ostéoporose touche uniquement les personnes âgées.

L’ostéoporose peut frapper à tout âge. L’ostéoporose est décrite comme étant une maladie pédiatrique ayant des conséquences gériatriques.

Le fait de se construire des os solides au cours de l’enfance et de l’adolescence peut être la meilleure défense contre l’ostéoporose.

Le pic de la masse osseuse est atteint à un jeune âge, soit de 16 à 20 ans chez les jeunes femmes et de 20 à 25 ans chez les jeunes hommes.

Les femmes commencent à perdre de la masse osseuse vers la mi-trentaine, à un rythme d’environ 1 % par année; lorsqu’elles approchent la ménopause, les femmes perdent de la masse osseuse à un rythme plus élevé, soit de 2 à 3 % par année.
 

Fait no 3

Si une personne pelletant de la neige subit une crise cardiaque, elle n’accusera pas le banc de neige. Si une femme chute et se fracture le poignet, elle accusera le trottoir. «J’ai subi une dure chute, c’est pour cela que je me suis fracturé le poignet.»

Les fractures causées par l’ostéoporose surviennent le plus souvent au poignet, à la colonne vertébrale, à l’épaule et à la hanche.

Plus de 80 % de toutes les fractures subies par les personnes âgées de 50 ans et plus sont causées par l’ostéoporose, mais moins de 20 % des femmes subissant une fracture sont évaluées. Toutes les femmes âgées de 50 ans et plus devraient parler à leur médecin au sujet d’une évaluation du risque de fracture afin de déterminer leur risque de subir une fracture causée par l’ostéoporose au cours des 10 prochaines années.

Une étude a récemment rapporté que seulement 44 % des patients libérés de l’hôpital à la suite d’une fracture de la hanche retournent à la maison; de ceux qui restent, 10 % se dirigent vers un autre hôpital, 27 % vont se faire prodiguer des soins de réadaptation et 17 % sont envoyés dans des établissements de soins de longue durée.

Fait no 4

Il n’y a pas de cause unique identifiée pour l’ostéoporose. Les facteurs de risque comprennent l’âge, le sexe, les fractures par tassement vertébrales, les fractures de fragilisation après l’âge de 40 ans, le fait qu’un parent ait subi une fracture de la hanche, l’utilisation de glucocorticoïdes pendant plus de 3 mois, les troubles médicaux limitant l’absorption de nutriments et les autres troubles médicaux ou médicaments contribuant à la perte de masse osseuse.

Fait no 5

Ostéoporose Canada recommande la consommation quotidienne de 1 200 mg de calcium pour les Canadiens âgés de plus de 50 ans. Pour ceux âgés de plus de 50 ans, le Guide alimentaire canadien recommande la consommation quotidienne de 3 portions de lait et substituts (2 portions pour les adultes âgés de moins de 50 ans) : yogourt, fromage, boissons enrichies en calcium, pouding, flan, etc. Si la quantité absorbée par la nourriture est insuffisante, vous pourriez avoir besoin d’un supplément de calcium et devriez en discuter avec votre médecin, votre pharmacien ou votre diététiste.

Calculatrice de calcium – Estimez votre apport quotidien pour prendre les décisions appropriées afin d’atteindre vos objectifs.

Fait no 6

L’activité physique aide à réduire le risque de chute et de fracture et à prévenir la perte de masse osseuse. L’activité physique servant à prévenir l’ostéoporose comprend les exercices de port de poids et de musculation. Les exercices de port de poids concernent tout exercice où tout le poids du corps est soutenu par les jambes, notamment la marche, la danse en ligne, la danse aérobique douce ou les sports de raquettes. Les programmes d’exercice pour les personnes atteintes d’ostéoporose ou à risque devraient viser l’augmentation de la force, de la coordination, de l’équilibre et de la souplesse.

Fait no 7

Il existe très peu de sources alimentaires de vitamine D. En fait, il est impossible pour un adulte de consommer suffisamment de vitamine D uniquement par l’alimentation, peu importe la qualité de la nutrition. Ainsi, Ostéoporose Canada recommande la consommation quotidienne de suppléments de vitamine D pour tous les adultes canadiens, pendant toute l’année.