Quatre étapes simples pour profiter d’une santé optimale

Source:
* Women of Influence

De petits efforts peuvent influer grandement sur votre santé, en vous préparant à être au mieux de votre forme, au travail et lors des moments de détente.

Les quatre conseils ci-dessous constituent un excellent point de départ :

Conseil nº 1 : Ajouter de la vitamine D et un supplément de calcium à votre routine quotidienne.

Pourquoi? Il est grand temps de commencer à prendre soin de vos os. Avoir rapidement un apport suffisant de calcium et de vitamine D vous aidera à réduire le risque de fractures causées par l’ostéoporose. Vous pouvez parler à votre pharmacien au sujet de l’apport recommandé en fonction de votre tranche d’âge.

Les grandes lignes : On peut facilement penser que l’ostéoporose est un problème gériatrique, mais il est plus utile de la considérer sur le long terme. Chez les femmes, la densité osseuse peut commencer à diminuer dès l’âge de trente ans. À l’approche de la ménopause, le processus s’accélère de 2 à 3 % par an. Alors, bien que vous ne redoutiez pas forcément de tomber et de vous fracturer la hanche à ce stade de votre vie, procéder à un petit changement dès maintenant peut avoir une incidence considérable sur ce qui vous attend plus tard. Pour en savoir plus, consultez osteoporosecanada.ca/

 

Conseil nº 2 : Préférer les escaliers à l’escalier mécanique.

Pourquoi? Les études révèlent que dix minutes d’activité physique par jour suffisent pour réduire le risque de maladie cardiovasculaire.

Les grandes lignes : Les maladies cardiovasculaires représentent la deuxième cause de décès la plus importante chez les femmes au Canada; il s’agit donc d’un problème incontournable. Heureusement, bon nombre des facteurs de risque sont liés au style de vie, comme l’usage du tabac et la sédentarité, ce qui signifie que vous pouvez les contrôler. Si vous n’êtes pas en mesure de vous astreindre à un programme d’activité physique, vous pouvez tout de même changer les choses en prenant quelques habitudes bonnes pour le cœur, comme le fait de marcher au lieu de conduire ou d’intégrer à vos journées une routine d’entraînement d’une dizaine de minutes. Pour en savoir plus, visitez le site coeuretavc.ca/.

 

Conseil nº 3 : S’informer de ses antécédents familiaux en matière de santé.

Pourquoi? Fournir tous les renseignements médicaux vous concernant à votre médecin peut influencer les traitements préventifs qu’il vous proposera pour des maladies comme le cancer du sein et celui du col de l’utérus.

Les grandes lignes : Le cancer du sein est le cancer le plus répandu chez les Canadiennes (en dehors du cancer de la peau sans présence de mélanome), et le cancer du col de l’utérus touche uniquement les femmes. En vous renseignant au sujet de ces maladies et d’autres affections auprès des membres de votre famille, vous permettrez à votre médecin de déterminer d’autres facteurs de risque qui vous sont propres, de vous suggérer des changements à apporter à votre style de vie et de planifier adéquatement les tests de dépistage – frottis cervico-vaginal et examen pelvien pour le cancer du col de l’utérus, et mammographie pour le cancer du sein – qui peuvent tous avoir une grande incidence sur votre durée de vie. Visitez le site myhealthmatters.ca (en anglais) pour obtenir des renseignements personnalisés en fonction de votre âge.

 

Conseil nº 4 : Essayer cinq minutes de méditation.

Pourquoi? La méditation permet de réduire le stress facilement et rapidement, et peut simplement consister à vous concentrer sur votre respiration. De plus, les études révèlent que ses bienfaits se prolongent bien au-delà de ces cinq minutes d’effort.

Les grandes lignes : Si vous pensez que le stress est un problème que vous pouvez ignorer, réfléchissez-y à deux fois : il peut se répercuter sur votre sommeil, entraîner une fatigue générale et causer des symptômes aigus comme des douleurs thoraciques, des palpitations et des maux d’estomac, pour ne citer que quelques-unes de ses manifestations physiques. Il a été démontré qu’intégrer la méditation à votre quotidien diminue le stress, que vous méditiez pendant une demi-heure dans le cadre de votre routine matinale ou au bureau lorsque vous avez cinq minutes devant vous. Pour en savoir plus sur la façon de réduire votre stress, visitez le site womenshealthmatters.ca.

 

[AVIS JURIDIQUE]

Cette information n’a pas pour but de remplacer les conseils médicaux de votre médecin ou fournisseur de soins de santé. Veuillez consulter ce dernier pour obtenir des conseils sur une affection particulière.